vendredi 1 août 2014

Devoirs de vacances pour DSI curieux

La période estivale est souvent propice aux changements. Parfois plus que le début de l'année avec son chapelet de bonnes résolutions. Et quand on peut réellement faire une coupure avec le bureau, on aimerait revenir avec un regard neuf sur ses activités et celles de ses équipes.

C'est ce que propose GreenSI, avec ces devoirs de vacances, sans autre prétention que d'aiguiser son regard sur l'évolution de la DSI, à l'écart d'un quotidien qui nous en détourne souvent par manque de temps. Dans la liste proposée, pas de technologies à la mode ou de nouvelle rupture (vous pouvez toujours relire des billets anciens), mais des activités qui peuvent éclairer celles de la DSI à moyen terme et vous demander comment vous êtes préparé aux changements à venir?

 
Vous avez juste besoin d'un papier et d'un crayon pour noter vos bonnes idées a fur et à mesure qu'elles jailliront, ce serait dommage de les perdre. Alors, allons-y et regardez un peu au loin au dessus de votre quotidien



Cherchez le métier

Si vous êtes parti avec votre agenda, c'est l'occasion de le balayer sur un an glissant et de voir le nombre d'interactions que vous avez eu en direct avec les Directions métiers ou la DG. Une façon d'objectiver la transformation numérique de l'entreprise, qui ne se fera pas sans son SI... ou qui est peut être en train de se faire sans vous!

Si ce nombre est faible, disons moins d'une fois pas semaine, le changement de rentrée est tout trouvé. Apportez vos services de veille technologique ou de détection de "startup pépites" a ces métiers. Même l'agriculture sera transformée avec la vache connectée (voir GreenSI), alors il y a peu de chance que votre entreprise reste une exception et continue tranquillement sans rien changer à l'arrivée du numérique.



Cherchez le hasard

Nous vivons dans un monde en expansion dans de nouveaux domaines, mais saturé en sollicitations permanentes. Pas facile de savoir à quoi répondre. Mais si nous ne laissons aucune place au hasard, on n'aura peu de chance de détecter ces évolutions et risquons de rester dans une tour d'ivoire. Croyons en la sérendipité, cette chose qui nous amène à trouver ce que l'on ne cherchait pas, si on sait bien regarder, et qui serait responsable de nombreuses innovations dont la pénicilline.

Alors reprenez votre agenda et cherchez les rendez-vous que vous avez eu sans en attendre quelque chose de précis, et qui se sont révélés finalement très bénéfiques voire salutaires. C'est un moyen pratique de faire rentrer l'innovation dans l'entreprise, par la porte de son agenda...

Cherchez les "trucs" en moins

Avant de charger encore plus la barque d'une DSI déjà bien chargée, entre le récurrent, les projets et l'imprévu, il est certainement temps de profiter de cet éloignement pour se demander ce qui ne sert plus à rien. Ce qui en 2014 peut être simplifié.

Il n'y a aucune raison que la transformation numérique des entreprises ne rende pas aussi obsolètes, certaines activités à l'intérieur même de la DSI, ou qui ne puissent être remplacées par des offres standards, voire grand public. Autant de temps gagné qui sera réorienté vers les nouvelles activités demandées par le numérique.

La gouvernance des SI a empilé au cours des années des activités pour réduire les risques. Mais quand les risques se déplacent, un certain nombre d'activités deviennent de la "sur-qualité", quand elles ne sont pas tout simplement un frein. Des activités pour laquelle la DSI n'est plus évaluée et encore moins reconnue, alors a moins d'être hyper-conservateur voire masochiste, pourquoi ne pas les supprimer?

Les outils de collaboration ont aussi beaucoup progressé dans l'entreprise, amenant des échanges directs entre équipes qui réduisent le besoin, tout au moins la fréquence, des reportings et des réunions de coordination et autres outils de suivi de projets ou tableaux relus par de moins en moins de monde.

Et si vous n'avez vraiment aucune idée, il est encore temps d'envoyer un SMS a chacun de vos collaborateurs pour leur souhaiter de bonnes vacances et de leur demander à leur retour de supprimer quelque chose qu'ils font et qu'ils pensent inutile. Vous verrez ils auront des idées!

Explorez "les stores"

Si vous avez un smartphone, c'est le bon moment depuis votre hamac de télécharger toutes ces applications totalement "stupides", qui s'avèrent être de formidables générateurs d'expériences utilisateurs. De 2048 à Flappy bird en passant par les outils de productivité comme Any.do ou Azendoo.

Ce qu'ils ont en commun?


Une intuitivité de l'expérience utilisateur même en manipulant des concepts élaborés. Et surtout, arrivez a vous convaincre que le mobile change tout, et que vous ne pourrez plus encore bien longtemps ne rien changer au processus de création de nouvelles applications en interne.

Ce n'est d'ailleurs peut être pas un hasard si Apple et IBM, les deux ennemis d'enfance, se rejoignent à l'adolescence des applications mobiles avec un accord stratégique annoncé il a dix jours. Et puis cela ne vous avez pas échappé, qu'on ne dit plus "aussi ergonomique qu'Outlook" quand on présente une nouvelle application, mais que Facebook ou qu'un iPhone. Même Microsoft annonce sa restructuration pour rebondir et aborder ce monde "Cloud first" et "Mobile first" qu'il était en train de rater.

Comment les trouver ces applications? Et bien essayez déjà celles qui sont le plus téléchargées. A minima cela vous permettra de savoir où en est Mme Michu en terme d'informatique mobile, car c'est elle qui les a téléchargées... juste avant vous. Et si il y en a une qui vous plait, regardez celles qui sont associées par les recommandations des utilisateurs. Des gens très recommandables qu'il ne faut pas hésiter à suivre, peut être même avant certains de vos fournisseurs ;-)

Le/La Robinson de la tablette

Si vous avez plus de temps et une tablette 7" ou 10", GreenSI vous propose un jeu qui combine les jeux précédents. Vous partez sur une ile déserte équipée en Wifi. Un avis de cyclone vous empêche de rentrer à la fin de vos vacances. Vous allez devoir piloter vos équipes à distance pendant un mois et vous n'avez que cette tablette et le Wifi illimité. Quelles applications téléchargez vous et comment vous organiser?

De retour au bureau, proposez vite ce mode de fonctionnement aux Directeurs métiers, je suis sûr qu'ils vont adorer de revenir à l'essentiel, tout en exploitant les performances des nouvelles technologies...



Où sont mes talents numériques?

GreenSI est convaincu que vous en avez beaucoup, mais ce jeux, c'est plus pour parler de ceux de votre équipe ;-)

Etude après étude, un des écueils que vont rencontrer les entreprises dans leur transformation digitale, c'est la pénurie de talents.  

Notamment la 6ème étude annuelle de Harvey Nash (CIO survey) qui interroge plus de 3000 DSI aux Etats-Unis et dans 30 pays et qui montre que les investissements en technologies ne font qu'augmenter et a une vitesse la plus forte depuis 2006.

Mais 60% des DSI font le constat de ce déficit de compétences; encore plus saillant si vous opérez dans la zone Asie.

Il va donc falloir fidéliser vos experts, pour conserver l'entrainement qu'ils procurent déjà en interne et développer les compétences des autres, voire recruter ou profiter des acquisitions si votre entreprise est en expansion.

Les domaines d'expertises recherchés ne sont pas une surprise: plateformes dans le Cloud, architectures ouvertes sur internet, applications mobiles, API et gestion des données...

Sortez, le train des données, de la mine

Avec des systèmes plus orientés vers l'expérience client et l'innovation ouverte, notamment sur internet, la gestion de la donnée va devenir de plus en plus critique. On ne va plus pouvoir se contenter de parler de ces données qui valent de l'or mais que personne n'a vues. Il va falloir que les trains d'or (d'API) commencent à sortir de la mine !

Le paradigme a donc changé pour la DSI qui ne sera plus vue comme faisant bien son travail si elle a enfouie les données profondément dans les applications et les a bien protégées, mais au contraire si on peut les exploiter de façon transverse et parfois les ouvrir à l'extérieur de l'entreprise de façon sécurisée. 


La gouvernance des données, au sens large (structurées, non structurée, décisionnel, KM, contenu, opendata, API, ...) devient un point focal du SI.
C'est là que la DSI se posera la question de porter, seule ou pas, ce sujet dans l'entreprise
. La réponse risque de dépendre de la capacité actuelle du marketing de l'entreprise a comprendre le numérique. Si elle est faible, voire comme dans certaines PME que cette fonction est très axées sur l'opérationnel, il n'y a pas doute que la place est à prendre par la DSI. Ce sera un axe de sa transformation, quitte a intégrer de nouveaux profils. Dans certaines entreprises, surtout dans les grands groupes, on se dotera peut être d'un CDO - Chief Data Officer - rôle transverse a côté de la DSI et du Marketing.

Terminez donc ce dernier exercice en citant les noms de tous les collaboratrices et collaborateurs du service marketing, et leurs principales occupations, vous aurez certainement à travailler avec eux à la rentrée.

Et puis bonnes vacances quand même !


SHARE THIS

1 commentaires: