dimanche 6 novembre 2011

La DSI est condamnée à innover... ou à disparaître (Partie 1)

L'innovation technologique doit permettre à l'entreprise de commercialiser des produits ou des services plus performants, ce qui peut aussi demander de changer ou d'améliorer les processus de fabrication de ces produits pour atteindre les mêmes objectifs. Et dans un monde où les produits et services intègrent de plus en plus de numérique et les processus reposent de plus en plus sur le système d'information, il n'y a donc aucun doute sur le fait que la DSI est au coeur de l'innovation.
C'est du moins ce que je pensais en arrivant à la soirée "Innovation IT" organisée au Muséum d'Histoire Naturelle par CIO et IBM la semaine dernière. Quelle bonne idée de rassembler des DSI dans un lieu aussi magique que la grande galerie de l'évolution qui retrace les trésors d'innovations qu'il a fallu a la nature depuis des millions d'années... et celle des Buffon, Cuvier, Lamark, Darwin pour arriver à les décoder!
Mais quand sur les 3 invités sur le podium je réalise qu'il n'y avait qu'un seul DSI et deux Directeurs qui avaient l'informatique "sous leur coupe", j'ai commencé a ranger mes certitudes dans ma poche.
Et là où tout s'est effondré c'est quand l'un des deux Directeurs explique que l'innovation c'est quelque chose de très sérieux pour sa société et de très structuré avec en point d'orgue la remise de trophées... que la DSI n'a jamais gagné. Il s'est ensuite rattrapé un peu, en avouant que 60% des trophées déposés ne sont possibles qu'avec de l'informatique. Mais l'image de l'innovation trop sérieuse pour être confiée à l'informatique restera.
Heureusement, la charmante Directrice Générale d'Amaline Assurance (Groupama), dont l'offre Amaguiz est ciblée low-cost et high-technology (boitiers de géolocalisation dans les  voitures pour payer l'assurance au kmn près), nous a donné la clef de la soirée: 
  • "son DSI préféré était dans la salle", montrant la symbiose qu'il devait y avoir entre le métier, le marketing et l'informatique pour développer en partant de zéro un nouvel acteur sur un marché concurrentiel et encombré comme l'assurance
  • Amaline avait d'ailleurs décidé d'internaliser toute son informatique pour être plus réactif, surtout quand on vend beaucoup par Internet... tordant le coup a un certain nombre d'idées reçues sur l'externalisation de l'informatique innovante

Donc vous l'aurez compris, il y a encore du boulot à la DSI pour être reconnue sur le thème de l'innovation. Car même si certains ont réussi à ce que l'on pense aussi au SI quand on pense à l'innovation dans l'entreprise, ça à l'air d'être l'exception qui confirme la règle.


Et pourtant malgré la crise, les grandes entreprises misent à nouveau sur l'innovation. C'est du moins le résultat de l'étude mondiale du cabinet de conseil Booz & Companydes 1.000 sociétés cotées dont le budget en R&D a été le plus élevé en 2010. 68% d'entre elles ont augmenté ce budget en 2011 (en moyenne de 9,3 %).
L'innovation est partout dans l'eco-système technologique de la DSI (cloud, tablettes, décisionnel temps réel, ...). A tel point que des dizaines de produits innovants dans la téléphonie sont rangés dans la boîte commodités, tellement l'iPhone a su préempter ce thème. Il ne reste donc aux DSI plus qu'à en faire des innovations pour le métier.
D'ailleurs la deuxième édition de l’étude mondiale IBM sur les DSI (Global CIO Study 2011) souligne que DG et DSI partagent les mêmes priorités pour le futur et le rôle du DSI est de plus en plus indispensable dans son entreprise en tant que « leader de l’innovation ».
Le thème de l'innovation est donc très porteur en ce moment pour la DSI et plusieurs autres conférences se rangent sous cette bannière, comme la prochaine conférence du club CIO.net qui va aborder "DSI et Innovation dans l'entreprise" a son prochain congrès annuel le 21 Novembre.
Enfin rassurez vous il y a même des DSI qui portent l'innovation, comme Richard Valenti dans le groupe d'assurance vie Generali. Un DSI qui a mis en place un laboratoire d’innovation en collaboration avec la direction marketing et un processus innovation avec un budget spécifique. Cela permet de tester et produire rapidement des idées d'amélioration de produits a fortes composantes technologiques pour aller plus vite que la concurrence. Et il n'est pas le seul.
Ce qui semble clair c'est que la DSI est condamnée à innover et à participer à l'innovation de l'entreprise. Mais comment s'y prendre, quelles idées pousser en premier, quels impacts sur la gouvernance du SI ? Autant de questions qui stimulent GreenSI et vous propose de les aborder dans une seconde partie à cet article, qui sera publiée après la conférence CIO.net.  
En attendant, redécouvrez les produits de votre entreprise, allez voir ses clients, faites vous passer pour eux si ce n'est pas déjà le cas... car l'innovation n'a de valeur que pour eux!


Si vous voulez savoir la suite, la partie 2 est sortie: ICI !

SHARE THIS

4 commentaires: