mardi 6 mars 2012

DSI: Produits pour les consommateurs ou pour les entreprises? Il va falloir choisir


Pas facile d'innover et de rester sur le haut de deux vagues à la fois, celle des produits consommateurs grand public et celle des produits pour entreprises.
 
Cisco en 2011 sous la pression de résultats décevants a du prendre cette décision drastique de renoncer a ses diversifications sur le marché du grand public. Même son produit phare a succès la caméra Flip, qui permet de partager ses vidéos sur Internet via un serveur Cisco, est abandonnée et laisse de nombreux utilisateurs orphelins.
Puis ce fut le tour d'HP et de la saga autour de WebOS et de la tablette HP ciblée grand public puis abandonnée. A droite toute, recentrage sur l'entreprise, les serveurs et les logiciels d'entreprise. Puis le rachat d'Autonomy centré sur les logiciels d'entreprises de gestion de l'information, le prochain Graal après l'ERP.
Aujourd'hui c'est Dell qui veut quitter le marché grand public pour rompre avec son image de fabriquant de PC "low cost". Car Dell a réalisé des acquisitions dans le haut de gamme comme Alienware mais surtout Perot System en 2009, groupe informatique diversifié créé comme Dell au Texas (par Ross Perot). Ce ne sera peut être pas un arrêt brutal de la production pour le grand public mais certainement une concentration de sa stratégie sur l'entreprise et un arrêt de la course a l'innovation sur le marché grand public.
La cible c'est maintenant l'entreprise. A l'horizon, IBM qui fait rêver ces groupes de hardware après être devenu leader mondial des services informatiques. Un IBM qui n'a pas hésité à céder son activité PC au chinois Lenovo, et qui annonce qu'en 2014, 50% de son chiffre d'affaires viendra du logiciel. Et coté Lenovo les choses ne sont pas si mal puisque c'est devenu en 2011 le deuxième plus grand distributeur mondial de PC, avec une part de marché record de 13,5 % sur un marché éclaté.
On ne peut s’empêcher de penser que le chamboulement par Apple de ces marchés et la course folle à l'innovation qu'il impose, n'y est pas étrangère. Demain Apple annonce de l'iPad 3 HD - High Definition - alors que les Samsung et Blackberry arrivent à bout de souffle a produire une version 2 en ayant capturé qu'une très faible part de marché pour financer cette R&D qui coûte cher pour faire la course en tête. Un Samsung conglomérat diversifié mais qui sur ces marchés se concentre sur le grand public. Et un Apple qui laisse les entreprises venir à lui, sous la pression des salariés et des DG, mais qui n'a pas de stratégie entreprise très claire, par exemple en ce qui concerne un iTunes privé ou des règles moins draconiennes de validation des applications mobiles.
Mais si entre le grand public et l'entreprise certains vont devoir choisir, cela va forcément impacter l'entreprise. Et les DSI vont être en première ligne car ces deux mondes ne sont pas cloisonnés pour eux. Les utilisateurs passent tous les jours de leur statut de grand public a celui de salariés utilisant les outils de l'entreprise. Or si les fournisseurs vendent des produits plus adaptés à l'entreprise et a un niveau de prix plus élevé et se désintéressent du grand public, de l'autre coté les utilisateurs ont plus de technologies innovantes et peut être moins chéres avec l'effet volume et une concurrence exacerbée. Cela risque de creuser l'écart apparent entre l'informatique d'entreprise et l'informatique grand public. Une situation inverse de ce que nous avons vécu dans les années 1980 où l'entreprise avait un mainframe quand le particulier une simple machine à calculer quatre opérations.
 
Mais en 2012 le DSI va commencer a douter de ses sources d'approvisionnement. Ne doit-il pas prendre sa carte bancaire et acheter ses produits pour l'entreprise... dans un magasin grand public ? Et si vraiment vous êtes mal à l'aise avec cette idée et que vous avez peur d'être reconnu dans les rayons par les utilisateurs, il vous reste les lunettes noires ou l'achat en ligne plus discret...

SHARE THIS

0 commentaires: