vendredi 30 mars 2012

BlackBerry dans la tourmente... c'est le moment d'acheter!


Les boursiers disent qu'il faut acheter au son du canon, car la guerre est souvent la fin d'une tension qui annonce la reconstruction... donc la reprise des commandes. C'est sinistre, mais c'est ce que l'on ne peut s'empêcher de penser en écoutant les nouvelles qui nous viennent de Torono où RIM, la société productrice du BlackBerry, a son siège.


Le départ annoncé hier de son co-fondateur Jim Balsillie couplé à un bénéfice annuel en fort recul au quatrième trimestre est une première salve qui ne peut laisser indifférent les lecteurs de GreenSI qui reconnaissent les signaux donnés depuis Août 2011. Mais la salve principale est l'annonce de la concentration de RIM sur le marché des entreprises (B2B), et donc d'une certaine façon l'abandon du marché grand public (B2C). Les DSI vont certainement apprécier car il vont avoir un discours a nouveau adapté à leurs attentes d'entreprise et pas à celui prévu par le marketing pour Mme Michu. Car courir deux lièvres à la fois, B2C et B2B, n'est pas si simple, surtout quand les concurrents s'appellent Apple et Google Androïd.



Donc deux bonnes nouvelles, car RIM et sa plateforme BES - Blackberry Enterprise Server - ont de nombreux avantages a offrir à l'entreprise si celle-çi sait s'ouvrir à iOS, à Androïd et à d'autres terminaux (et GreenSI pense surtout aux tablettes).  D'ailleurs des articles de GreenSI que je vous propose de re-découvrir posent ces questions.  Alors, restons attentifs dans les mois qui arrivent pour avoir les réponses de RIM:
N'hésitez pas à commenter! Le débat se poursuit aussi sur Twitter.
Suivre @fcharles

SHARE THIS

0 commentaires: