dimanche 2 octobre 2011

Tunis 2.0 dommage pour le salon mais l'energie et les idées restent intactes


Tunis 2.0, plus de 700 inscrits, 40 conférenciers, devait se tenir le 30 septembre et 1er octobre. Juste avant le début de l'évènement, c'est par des emails et un message laconique que le comité d'organisation devait annuler. On ne peut s'empêcher de penser que c'est pour une sombre histoire de détournement d'argent...

"Nous, comité provisoire, sommes dans le regret de vous annoncer que l'événement initial Tunis2.0 est annulé. Nous n'avons plus de nouvelles du correspondant Tunisien en charge de la réalisation de l'événement."


Ce salon se proposait d'aborder largement sous l'étiquette 2.0, plus marketing que structurante, l'apport des nouvelles technologies pour transformer le business, le gouvernement et la société. Un sujet cher à GreenSI.
Même si le point de départ n'est pas le même, dans un pays qui a mis à l'honneur la révolution par le peuple et où les compétences informatiques y sont présentes, ne doutons pas que ce coup d'envoi aurait été un exemple pour nos collectivités et entreprises.

Rien n'est perdu car l'énergie des participants est intacte et Twitter et Facebook sont devenus ce dimanche un salon virtuel d'échanges d'idées et de présentations. Si on devait encore démontrer la capacité de réaction des réseaux sociaux ce serait un exemple de premier plan.


Tant pis pour le "bad buzz" généré par l'annulation. Cette énergie et ces idées sont toujours présentes au delà de l'évènement physique annulé, et sont sources d'inspirations pour nous tous. La Tunisie présente un potentiel de développement extraordinaire et est certainement une chance pour l'informatique européenne.

En attendant qu'un évènement web prenne le relais, GreenSI a décidé de sélectionner des contenus et des idées de Tunis 2.0 et les proposer a ses lecteurs. Notamment ce qui traite de la transformation.
Tunis 2.0 les médias sociaux ds le maghreb v14

Internet , Révolution et Démocratie : La Tunisie , de la Révolution Numérique à la Démocratie Électronique

Nous avons tous vécu la période pendant laquelle la majorité écrasante des médias traditionnels tunisiens était sous la main du pouvoir . Par contre Internet , malgré les tentative de le contrôler, était un espace public et ouvert à tout le monde.
Explications dans ce document d'Aymen Amri : Doc sur Scribd

SHARE THIS

0 commentaires: