dimanche 26 juin 2011

Cloud + Mobilité + Social: l'ère post-PC a commencé

Publié dans GreenSI sur ZDNet.fr
La question de la mobilité prend de l'importance chaque jour avec la vente de smartphones embarquant des applications et un accès permanent a Internet. Plusieurs études convergent pour annoncer un accès mobile a Internet dominant dès 2015 avec 3,5 milliards d'utilisateurs. Le paiement sur mobile va encore plus renforcer l'utilité de ce terminal. Faite un tour sur Business mobile si vous voulez vous en convaincre.
De plus quand on parle de mobilité, on peut y ajouter l'accès Wifi et donc la mobilité dans les bâtiments comme avec les tablettes utilisées pour accéder à Internet depuis son salon ou le milieu de l'usine, et sans allumer son PC. Car c'est de ça dont il s'agit.
Le développement du mobile annonce la fin de l'ère du PC. Ce n'est pas un scoop, mais un angle de réflexion qui doit nous éclairer sur l'évolution des SI.
L'ère post-PC
Quand il est arrivé dans les années 80, le PC avait comme surnom "Slow to Boot". Vous imaginez pourquoi. En 30 ans ça a peu évolué, il faut plus d'une minute pour l'allumer. Or l'instantanéité de l'accès à l'information est aujourd'hui un critère d'expérience utilisateur essentiel, loin devant la puissance de calcul. Une tablette ou un téléphone s'allument en 2s. Peu importe finalement la puissance du microprocesseur si elle ne m'est pas restituée dans l'interface utilisateur. Les tablettes ont d'ailleurs des microprocesseurs et des architectures moins puissantes que celles des PC, mais cette faiblesse relative est compensée par la puissance du graphique, du tactile, des capteurs physiques et par la fluidité de l'expérience utilisateur. L'ère post-Pc a donc commencée, l'icône de la démocratisation de l'informatique d'entreprise et individuelle vit ses derniers jours dans sa "forme" d'origine.
Cloud
La mobilité amenant l'instantanéité d'accès à l'information renforce une autre rupture: le Cloud computing.
Oui, on peut voir le Cloud comme un moyen de délivrer différemment des applications ou de la puissance avec de nouveaux acteurs et de nouveaux business modèles (SaaS, PaaS, IaaS). Mais ce qui est le plus fondamental c'est que c'est le moyen le plus efficace pour rendre disponibles des données et quelques transactions, souvent relativement simples, depuis tous les terminaux mobiles.
Le Cloud pour y mettre des calculs demandant énormément de puissance et n'entrant en interaction avec personne, pourquoi pas. Si on y trouve un meilleur coût et plus de flexibilité qu'en interne, mais ce n'est le sujet. Le Cloud doit servir en priorité à rendre disponible les informations et supporter la stratégie de mobilité. Quelle station service contenu dans le contrat cadre de l'entreprise est la plus près de moi pas exemple. Pas besoin de se connecter a un ERP avec la liste des fournisseurs par catégorie pour filtrer sur carburant puis lire les adresses. L'ERP doit exposer cette liste et l'application mobile fera le reste. Le ROI sera d'ailleurs au rendez-vous si on peut doper l'usage du contrat cadre et éviter dans une station plus chère. On voit bien avec cet exemple que la priorité est a l'exposition des données dans le Cloud et pas la mise oeuvre de l'ERP. Ce n'est donc pas un hasard si les premières applications SaaS sont a destination des commerciaux et de ceux mobiles tournés vers l'extérieur de l'entreprise.
Social
Enfin, la mobilité transforme un ordinateur individuel en un terminal "intime". On prête son PC, on prête moins son téléphone. Et en ce qui concerne les tablettes, une fois que vous avez rentré votre numéro de carte bleu pour être enregistré dans les Apps Stores, on a clairement moins envie de le laisser traîner. Et demain avec les paiements mobiles n'en parlons pas. Le terminal mobile nous ramène donc à la personne et donc au social car cette personne n'est plus seule mais au centre de son réseau.
De son coté le PC en entreprise lui évolue vers le virtuel, la commodité et s'éloigne encore plus des utilisateurs.
De plus cette mobilité amène a de nouvelle formes d'organisation. Qui peut m'aider et se trouve autour de moi? Qui est déjà passé par içi et qu'est ce qu'il recommande? Aujourd'hui réservé au grand public (Foursquare, DisMoiOu...), il n'y a pas de raisons que ces services n'apparaissent pas aussi en entreprise pour amener ces nouvelles formes d'organisations. Les flottes de camions de transporteurs ou les agents dans leur véhicules sur le terrain des distributeurs d'eau, de gaz ou d'électricité ont déjà des réalisations opérationnelles.
L'évolution des SI: Cloud + Mobile + Social
La stratégie mobile ne peut donc plus être pensée seule. Elle est totalement liée à l'évolution du Cloud et du Social computing. Et pour les lecteurs assidus de GreenSI vous ne serez donc pas surpris par l'équation d'évolution des systèmes d'information Cloud + Mobile + Social. Ce sont les trois éléments fondamentaux de l'ADN de nos futurs SI. Ils sont chacun individuellement des éléments de rupture et de transformation majeure de nos entreprises et de leur mode d'organisation.
  • Le Cloud avec la remise en question de la DSI et de la façon de délivrer l'informatique.
  • Le Mobile avec la fin du PC et l'avènement d'une multitude d'accès au système d'information.
  • Le Social avec la remise en question d'une organisation du travail uniquement centrée sur des processus taylorien et la prise en compte des individus dans la capacité de réorganisation de l'entreprise.
Les trois en même temps c'est le SI dont aura besoin l'entreprise qui aura embrasé ces changements qui ne sont que des perspectives différentes sur une même transformation: l'entreprise numérique dans un monde ouvert qui remet l'humain (augmenté) au centre de son organisation et de ses métiers.
 
Toutes les réponses pour y parvenir ne sont bien sûr pas écrites et même toutes les questions ne sont pas encore posées. Mais de les aborder de façon globale avec cette trilogie est peut être un moyen d'éviter de prendre des décisions sur un seul de ces sujets et de se trouver rapidement au bord du Grand Canyon, donc de l'impossibilité d'avancer sans faire demi tour en mettant au rebus les investissements réalisés:
  • A quoi bon refondre son infrastructure aujourd’hui, même sous la bannière du Cloud privé, si demain elle ne me délivre pas de façon sécurisé toutes mes données partout et tout le temps?
  • A quoi bon déployer des moyens mobiles si il ne me permettent pas de bénéficier de la souplesse d'organisation offerte par le social et l'entreprise 2.0?
  • A quoi bon s'engager dans l'entreprise 2.0 si la frontière de l'entreprise ne me permet pas d'atteindre ses clients et tout son écosystème?
Oui, mais comment GreenSI sait qu'il y a le Cloud, le Mobile et le Social derrière ce Grand Canyon?
Et bien tout simplement parce qu'il y a un aéroport au Grand Canyon et vous pouvez y louer un avion pour le survoler. Pour les plus pressés vous pouvez partir de Las Vegas là où tous les vendeurs de solutions vous annoncent a grand renfort de publicité qu'ils ont trouvé le chemin, et que vous le verrez vous aussi quand vous aurez signé et après deux ans de projets.
Trouvez le temps pour prendre de la hauteur et comprendre que ces trajectoires doivent être convergentes. Ce monde est en construction est vous en êtes un acteur. A minima prenez garde a la façon de créer des liens entre les équipes qui s'occupent de ces sujets si elles sont différentes.

SHARE THIS

0 commentaires: