vendredi 17 décembre 2010

Carrousel de prévisions 2011, attention au tournis!

C'est l'époque des prévisions. Elles tombent comme la neige sur la France et dans certaines DSI sont reçues avec les mêmes effets dévastateurs: manque de préparation, bouchons sur la route des budgets,... Mais rappelons nous le bon mot de Jacques Chirac "Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu'elles concernent l'avenir." (repris par Pierre Dac... ou l'inverse)

Les cabinets d'analystes comme Gartner ou IDC ont déjà tiré les premiers. Dès le mois d'Octobre ils nous prédisaient des technologies innovantes qu'il fallait absolument avoir dans ses plans moyen terme : Cloud, Réseaux sociaux...
Puis sont arrivés les "Zeitgeist" c'est à dire les hits parade de l'année 2010, censés aussi nous apprendre sur la trajectoire et par extrapolation (dangereuse parfois!) sur 2011:
  • celui de Google qui en a fait une application en ligne,
  • et une vidéo sur Youtube avec les faits marquants de l'année
  • celui de Twitter qui en a fait un site,
Enfin cette semaine ont commencé a arriver des prévisions plus ciblés, comme celle sur le Cloud par LMI, Le Monde Informatique, qui nous apprends que les affaires des fournisseurs de services Cloud vont exploser... puis imploser. Une année qui va être certainement riche en rebondissements!

Finalement a force de raconter tout et son contraire, saupoudré en messages de 140 caractères et multiplié par la puissance de Twitter, on a peu de chance de se tromper!
D'ailleurs un très bon professeur de Finances de l'université de Berkeley ou j'ai usé des fonds de pantalons, nous disait: vous pouvez tout prédire en respectant une seule règle, dites quoi, quand et qui, mais jamais les trois à la fois dans la même phrase. Ainsi je suis sûr qu'internet atteindra 3 milliards d'habitants et qu'une star-up renversera Google...

Bon c'est décidé, GreenSi va faire ses prévisions et mouiller sa chemise (qui va sécher vite dans ce désert). Des prévisions, oui mais des prévisions vues d'une DSI opérationnelle et loin des boules de cristal. Rendez-vous dans un an pour en parler... mais n'hésitez pas à laisser des commentaires avant quand même !

En 2011, les budgets SI vont encore rétrécir : ceux qui auront put montrer la capacité stratégique ou commerciale de leur SI verront au mieux un budget constant, les autres auront un budget plus réduit. La crise financière est annoncée comme terminée mais les investissements ne repartent pas. Les contacts entre DSI convergent tous vers ce constat peu glorieux, il faudra briller sans moyens financiers importants.

En 2011, le marketing du SI l'emportera sur la technologie : Comment innover et lancer de nouvelles choses dans ce contexte ? Pas facile. A minima se concentrer sur la simplification de la complexité du SI. Apple est passé par là avec ses concepts simples qui rendent nos constructions techniques encore plus complexes à appréhender. Aucun DG ne se préoccupe de savoir si le succès de l'iPad est liéé à l’existence des infrastructures Wifi et 3G arrivées à maturité. Ce qui compte pour lui, c'est quand il l'allume, ça marche de suite. Et comme il ne l'a jamais allumé au Sahara il n'a pas encore tout compris. Engagez en urgence une réflexion sur la marketing de la DSI et inspirez vous des démarches comme "Ocean Bleu" pour tout réinventer, car la technologie est devenue notre pire ennemie.

En 2011, les usages vont primer sur la technologie : l'iPad est une rupture, mais pas nécessairement technologique. Sa pérennité en entreprise à 3 ans n'est pas encore assurée. En revanche, la révolution des usages qu'il entraîne - tactile, les données que les données, ergonomie sans menus... - va durer et marquer durablement le SI. En ce qui concerne les réseaux sociaux et l'entreprise 2.0, le diagnostic est le même. Construisez vos communautés, y compris avec de la technologie jetable, c'est ce qui donnera un avantage concurrentiel à votre entreprise nettement plus durable que la technologie elle même qui sera dépassée en 3 ans. 

En 2011, les mastodontes vont encore plus grossir : Oracle annonce des profits records au 3em trimestre 2010, IBM cartonne dans plusieurs secteurs dont le collaboratif où beaucoup pensaient que la messe était dite avec Sharepoint, Microsoft lance Windows 7 avec 1 milliard de budget marketing, le Cloud repose sur des économies d'échelles que des Google et Amazon obtiennent plus facilement que de petits acteurs.. Ne nous y trompons pas, 2011 sera une année où les grands auront un avantage certain et les autres auront du mal a se faire entendre. Heureusement les gazelles savent éviter les éléphants.

En 2011, les gazelles vont innover : Ne cherchez pas l'innovation chez les mastodontes, mais la sécurité et le "mainstream". Pour les parties de votre SI qui pourraient bénéficier d'une certaine agilité, regardez les start-up car les délais de mise sur le marché de nouvelles technologies et de leur adoption sont très courts. Moins de 3 ans. Alors si vous voulez épouser un avantage concurrentiel, passez du temps avec les faire-parts de naissance, votre futur(e) marié(e) y est certainement et quand il(elle) aura 18 ans ce sera peut être trop tard car elle aura déjà de nombreux prétendants plus séduisants que vous.

En 2011, entre la gazelle et les mastodontes, les autres espèces vont s'entre-tuer pour survivre, surtout celles dont le modèle est menacé: éditeur client-serveur, intégrateur de progiciel, fabriquants qui n'auront pas épousé le modèle des services... L'industrie informatique a toujours marché au carburant de la fusion acquisition et 2011 ne manquera de nous le rappeler.

Enfin en 2011, Green SI sera encore là pour analyser les SI et l'industrie informatique. Enfin, j'espère! Ce n'est pas une prévision, mais un souhait profond d'inciter à la réflexion pour ne pas se perdre dans ce désert technologique. Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année qui vous prépareront pour 2011.


SHARE THIS

1 commentaires: