vendredi 26 novembre 2010

L'intranet est mort, vive l'intranet!

La tendance d'évolution des intranets ces 5 dernières années est l'ajout de services pour rendre le salarié plus efficace, lui rendre service justement.

Sur le plan de la gouvernance, la Direction de la Communication a laissé droit au chapitre à d'autres Directions Fonctionnelles, dont la DSI pour l'intégration au poste de travail et aux applications, et la DRH pour les services pratiques de gestion des congés par exemple. Dans des entreprises en réseau, la Direction de la Communication s'est aussi organisée avec un réseau de correspondants locaux pour apporter une information plus locale, plus proche des salariés.


Ainsi la collaboration entre Directions s'est donc organisée pour rendre cohérente et enrichissante l'expérience utilisateur. Un utilisateur cependant encore cantonné à un rôle individueld'autres ont pensé pour lui son plaisir et son efficacité, sur un poste de travail vissé à son bureau.
Et pourtant ce même utilisateur rentré chez lui, est amené a produire du contenu lui même et non plus uniquement le lire (blogs, commentaires...), a activer son réseau pour échanger et s'informer (réseaux sociaux, fils d'information,...). D'ailleurs avant d'arriver chez lui, il avait déjà commencé cette recherche d'information via son téléphone portable ou smartphone. Paradox, non ?


Ne nous y trompons pas, l'intranet centré sur l'information et les services transactionnels unilatéraux ne se développera plus. Les salariés y prennent ce qu'ils doivent y prendre et puis c'est tout. D'ailleurs des responsables intranet vous confirmeront que le trafic sur leur intranet stagne. Il peuvent le monter un peu en accélérant la cadence d'information et en faisant des animations, mais cela retombe une fois l'opération "Saint Valentin" ou "Journée du Développement Durable" terminée.
Mon message aux DSI est donc d'être vigilant avec des projets de refonte d'intranet qui n'amèneraient pas une avancée par rapport aux nouvelles attentes des salariés. Investissement pour repeindre et relooker un local qui n'aura pas plus de valeur à la fin et dont un ROI nul. Car cette nouvelle attente est simple: je veux être au centre du nouvel intranet, et pas par procuration !


A coté de cet intranet traditionnel qui stagne, deux domaines se développent rapidement en terme de trafic, quand les entreprises cherchent à les mettre en place :
  • les réseaux sociaux,
  • la gestion documentaire collaborative (tags, wiki, ...)
Et bien c'est facile alors, il suffit d'ajouter sur ma plateforme intranet des fonctions de réseaux sociaux et de gestion documentaire. Ça tombe bien car mon éditeur me tanne pour changer de version et justement c'est ce qu'il a ajouté. En plus la Direction de la Communication trouverait bien de pouvoir commenter les news, ça va créer un super réseau social... Stop!


Une communauté partage le même intérêt du bien commun. De lire ensemble le même article peut nous rapprocher temporairement, mais ne sera certainement pas une communauté d'intérêts. Encore moins de pratiques.
Enfin la collaboration de demain se fera avec les clients et les partenaires. Quelle idée saugrenue de vouloir mettre les communautés et la gestion documentaire collaborative dans le cœur de l'INTRAnet, là où elle est inaccessible de l'extérieur a cause de la sécurité, et non dans un extranet.

Coté logiciel, l'ergonomie pour retrouver des documents et les partager est radicalement différente d'une ergonomie pour échanger, entrer en relation et échanger des idées. Les études sur les logiciels de collaboration faites par Useo montrent qu'il n'y a pas de logiciel leader sur tous les domaines et chacun a ses avantages et ses inconvénients.


Si vous devez refondre votre intranet, développez vos communautés ("des vrais") y compris avec des réseaux externes, développez votre gestion documentaire collaborative, y compris avec vos partenaires externes, puis unifiez et sécurisez le tout pour vos salariés avec votre intranet actuel. Utilisez pour cela des mécanismes simples de syndications comme les flux RSS simples ou sécurisés ou tout autre "liant" permettant un couplage faible.

Et ma page portail alors ? Et bien l'utilisateur choisira lui même son point d'accès privilégié en fonction de son métier et pourra depuis ce point (cette page), suivre ce qui se passe ailleurs, y compris sur les communautés et sites externes. L'intranet de demain sera ubiquitaire et moins centré sur un portail unique. Est-ce qu'on a tous la même page d'accueil pour aller sur Internet ? Alors pourquoi l'imposer en entreprise cela peut nuire a mon efficacité ?


Choisissez les logiciels leaders dans chaque domaine pour bénéficier de leur rythme d'innovation continu et ajoutez les à votre CMS (Content Management System) qui sert a votre intranet actuel, il fera bien encore l'affaire. Enfin, la création de contenu étant devenue décentralisée, elle sera accessible en mobilité comme la consultation des principaux contenus.

En résumé pour votre feuille de route gardez en tête que l'intranet de demain c'est 3 fonctions à l'ergonomie différentes (CMS, Doc2.0, RSE), unifiées par des flux RSS et avec la puissance de la Mobilité, que je résume en une formule qui plaira aux matheux j'espère :




SHARE THIS

1 commentaires: