vendredi 5 novembre 2010

iPad, objets de rupture dont devraient se soucier les DSI

A deux jours du Symposium Gartner a Cannes, de nombreuses discussions se déroulent sur les réseaux sociaux pour parler du rôle de perturbateur de l'iPad, alors que le cabinet d'analystes se prépare a conseiller aux DG de s'y intéresser maintenant... même contre l'avis de son DSI!


Gartner recommande en effet que son potentiel soit évalué sérieusement et qu'il ne soit pas relégué au rang de "dernier des gadgets à la mode" par les filières technologiques de l'entreprise. 


Pour Greensi, l'iPad d'Apple et son écosystème, sont clairement des éléments de ruptures et avaient déjà fait l'objet d'un post en Aout (iPad strategy, pourquoi les si des entreprises sont concernés). Au delà de la machine, l'iPad est le révélateur de la révolution des interfaces d'accès au système d'information: le tactile, la 3D, la réalité augmentée, et la communication machine à machine (M2M) 


Mais cette rupture sera très profonde dans l'entreprise et touchera bien sûr le marketing et la R&D, qui devraient chercher à comprendre les implications du développement de cet "ovni" et de ses concurrents (RIM, Samsung, Dell, HP...), sur le business modèle de l'entreprise, sur les opportunités offertes la possibilité d'être les premiers de leur industrie à en exploiter une caractéristique.


L'iPad n'est pas un remplaçant des portables, même si il est maintenant avéré que son arrivée a fait chuter les ventes des notebook puis maintenant des portables. C'est d'ailleurs une menaces sur l'empire Windows, prise certainement très au sérieux par Microsoft.



L'iPad est un dispositif complémentaire adapté a des environnements et des situations où la technologie doit se faire petite, voire être esthétique (banque d'affaire, avocats, ventes, magazines haut de gamme, hôtels, classe affaire, ...). L'enquête sur ses usages publiée par Fullsix, montre une utilisation en France de 2h par jour 
en 10 fois. Un temps pris essentiellement sur l’ordinateur, la presse papier et la télévision.


Et si vous doutez encore de l'effet imprévisible de l'iPad, que pensez vous des sociétés de marketing aux Etats Unis qui ont utilisé des iPad dès cet été, pour des enquêtes dans la rue, et qui ont multiplié le taux de personnes répondant grâce à l'attrait de la machine...

Les DSI doivent donc s'en préoccuper pour comprendre cette révolution, et sans jeu de mot, pour la toucher du doigt.



Pour cela plusieurs approches peuvent être retenues allant de quelques utilisateurs pilotes, a la mise à disposition de certaines applications, pour les agents ou les clients, sur cette plateforme. On peut même imaginer des salariés sont prêt a payer leur iPad eux même pour avoir le droit de l'utiliser en entreprise!
A l'image des iPhones personnels complémentaires aux téléphones fournis pas l'entreprise qui se rencontrent de plus en plus (nb: un iPad Wifi sans abonnement coûte beaucoup moins cher qu'un iPhone souscrit sur 2ans)

Gartner conseille aux PDG d'agir plus tôt, que tard. Alors au DSI de saisir la balle au bon. C'est d'ailleurs l'époque des budgets 2011. Je pense que celui-ci ne sera pas ensuite coupé par votre DG!

SHARE THIS

1 commentaires: