samedi 28 août 2010

iPad Strategy : pourquoi les SI des entreprises sont concernés

L'iPad se vend et se vend bien (plus de 3Millions a fin Juin) !

L'industrie des Médias est fébrile devant cette objet technologique de rupture. C'est une opportunité pour elle de développer des ventes de journaux et de monétiser des articles sur Internet car visiblement chez Apple on pris le reflex de payer (via Apple Store - cf graphique) contrairement à l'internet qui a démarré il y a 10ans avec des services gratuits et une manne publicitaire raflée par Google.


Mais c'est aussi une grande menace pour elle car les premiers retours d'utilisateurs montrent que la principale activité nouvelle des utilisateurs de l'iPad est la lecture. L'iPad s'est donc positionné au rang des livres électroniques, là ou Amazon a créé un marché ces dernières années (voir post : Le livre électronique nouvel interface d'accès au contenu)

Bon ok pour l'Edition et les Médias, mais pourquoi les entreprises des autres secteurs doivent-elles aussi être concernées pas l'iPad? A priori on ne va pas remplacer la fabrication d'acier ou la production d'eau avec des iPads ! 

Certainement. Mais elles sont concernées parce que l'iPad est copié de partout et c'est devenu un point focal d'innovation pour de nombreuses sociétés informatiques tout autour du Globe. Il y aura bien sûr des échecs, mais cette somme d'intelligence a de forte chance d'influencer durablement l'évolution de l'informatique.



Ensuite parce que l'entreprise manipule une quantité de plus en plus grande d'information non structurée facilement navigable et consultable avec ce type d'interface. Une grande partie se dématérialise pour répondre aux enjeux de flexibilité organisationnelle (on consulte de partout) et d'efficacité des processus.

Enfin parce que l'iPad est le signe d'une rupture bien plus forte pour le SI, la révolution des interfaces d'accès au système d'information :
  •  le tactile : qui fait basculer les sites web et applications mobiles vers un mode d'interaction simple et intuitif demandant cependant une adaptation des ergonomies et un changement des habitudes de navigation
  • la 3D : qui quitte la CAO et se développe notamment dans les "serious games" (jeux utilisés à des fins de formation ou de test de comportements et pratiques comme la sécurité) et dans certaines applications 2D comme les systèmes d'information géographiques qui évoluent en 3D avec la hauteur des bâtiments
  • la réalité augmentée : qui part de la 3D via une caméra embarquée dans un équipement mobile et ajoute des informations géolocalisées tirées des bases de données de l'entreprise
  • la communication machine à machine (M2M) qui modifie le rôle de l'humain et renforce celui du système d'information notamment avec le déploiement de technologies RFID
La révolution des interfaces ne va bien sûr pas se passer "qu'en surface" et modifiera profondément la façon de fabriquer et faire fonctionner les applications. C'est pourquoi l'architecture va être un sujet clef des années qui arrivent pour pouvoir "consommer" les applications de plusieurs façons avec plusieurs terminaux ce qui remettra d'ailleurs certainement en cause la notion "d'application". Mais on en parlera une autre fois.

Alors durable le SI de votre entreprise une fois des iPadLikes déployés ?




SHARE THIS

1 commentaires: